Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

Bertrand Delanoë fait-il des émules ? Après l'inauguration de la place "parvis Notre-Dame-Jean Paul II, il y a quelques mois à Paris, voici à présent la statue de Jean Paul II chez les Bretons !

Cette arche monumentale de neuf mètres de haut, à la gloire de Karol Wojtyla, a été installée à Ploërmel dans le Morbihan au mépris total de la loi de 1905 (130 000 € budgétisés sur le dos des contribuables…)
Elle a été réalisée par l'artiste russe Zurab Tsereteli, ex-artiste officiel du régime soviétique et ami du maire UMP de la commune, Paul Anselin. Elle est surmontée d'une croix et l'ensemble n'est d'ailleurs pas du meilleur goût.
 
Mais Monsieur le Maire aime bien l'ordre également, l'ordre juste si possible (comme dirait Benoît XVI ou Ségolène Royal) et le sécuritaire à la folie. Il a ainsi disposé une soixantaine de coûteuses caméras pour surveiller ses administrés au cas où quelques énergumènes voudraient s'en prendre à la statue...


La séparation de l'État et des Églises interdit aux collectivités publiques de financer les cultes ; c'est pourtant ce que fait la commune de Ploërmel et le Conseil général du Morbihan.

Du point de vue de la laïcité, le projet de créer, avec ce monument, un lieu de pèlerinage dédié à la mémoire de l'ancien chef de l'église catholique est particulièrement regrettable. En un temps où l’on rappelle aux membres d'autres religions, notamment aux musulmans, qu’ils doivent adopter les principes laïques pour pouvoir intégrer la République, il est indécent qu'une collectivité participe ainsi à la création d’un quasi-lieu de culte.

Le jour retenu pour l’inauguration de la statue (jour anniversaire du vote de la loi de 1905) et le choix du personnage ne peuvent être interprétés autrement que comme une provocation. Il paraît en effet manifeste que l’article 2 de la loi précisant que « La République ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimés des budgets de l’état, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes » est totalement bafoué. Il en est de même pour l’article 28 qui mentionne : «Il est interdit à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit […] ».

Et que devrait-on honorer exactement chez ce pape ?

- Son conservatisme extrémiste ?

- Son centralisme autoritaire au sein de l’Eglise ?

- La réintégration des traditionalistes ou le rejet des évêques trop progressistes ?

- Ses tentatives ratées de rapprochement avec d'autres croyants (orthodoxes, musulmans, bouddhistes...) ?

- Ses offensives contre la laïcité ?

- Ses positions anti-avortement et anti-gay ?

- Ses propos outranciers en allant jusqu'à comparer l'avortement à l'extermination nazie ?

- Son attitude irresponsable face au sida ?

- Son soutien à des dictateurs comme Pinochet ?

Ce bilan calamiteux ne méritait sûrement pas cette statue alors que dans 63 communes du Morbihan, les citoyens ne disposent même pas d'école laïque. En revanche, les écoles catholiques sont arrosées par millions au frais du contribuable.

Dernière affaire en date, encore un cadeau au Centre de Formation Pédagogique du Morbihan : une salle de 250 places en amphithéâtre inaugurée par l'évêque de Vannes et de nombreux élus, notamment François Goulard, ministre des universités et de la Recherche.

Un collectif s’est créée à Ploërmel pour faire respecter la loi. Il s’est entouré d’avocats pour que les actions juridiques engagées soient conformes aux codes de procédures. Une première manifestation contre l’installation de la statue a été organisée en novembre dernier. Les membres du collectif anti-statue qui ont tenu un forum sur la laïcité en marge de l'inauguration de la statue viennent d’adresser un courrier électronique aux 577 députés de l'Assemblée nationale : "On veut que cette statue soit enlevée de sa place et qu'elle aille sur un site privé."


Pétition : NON à la place et à la statue « Jean-Paul II » à Ploërmel. Le Morbihan doit rester laïque et républicain !

Après le scandale que provoque à Paris l’attribution à Karol Wojtyla (dit Jean Paul II) d’une place sur l’Ile de la Cité, nous remettons en cause la décision de la municipalité de Ploërmel de donner le nom et d’ériger la statue d’une autorité religieuse, le pape catholique Jean-Paul II, dans l’espace public à Ploërmel, en violation de la Loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, loi qui garantit la liberté de conscience de chaque citoyen, et garantit dans l’espace privé le droit de choisir ou pas une conviction religieuse.

C’est en violation de la loi de 1905 que la municipalité de Ploërmel donne le nom et érige la statue d’une autorité religieuse dans l’espace public. Depuis cette loi, la construction de croix et monuments religieux est interdite dans l’espace public, par l’article 28 de la loi de 1905.


Si le pape est infaillible en matière de religion pour les croyants catholiques, quelles positions morales, sociales et politiques l'Eglise catholique a-t-elle prises pendant le règne de l’évêque de Rome qu’on appelait Jean Paul II ?

De nombreux citoyens constatent qu’il a :


- condamné la contraception et l’IVG en menant campagne contre ces droits, dans les institutions internationales


- condamné l’utilisation du port du préservatif pour enrayer l’épidémie meurtrière du SIDA, etc. Est ce pour un tel bilan qu'une commune républicaine et laïque érige une statue à un chef d’église ?


C’est un viol total de la liberté de conscience que de prétendre imposer à tous les citoyens un nom et une statue qui ne concernent qu’une fraction catholique.Dans cet esprit nous exigeons que la loi s’applique à Ploërmel comme ailleurs :


- interdiction de toutes les subventions publiques pour cette statue et son socle, et leur inauguration


- interdiction de la construction d’une statue religieuse, comme de toute croix et insigne religieux dans l’espace public


Nous nous associons aux procédures engagées auprès des autorités de la République, et aux recours juridiques.


Premiers signataires : Loïc Bervas (Larmor, syndicaliste), Marylène Guillaume (Brignac, militante laïque), Roland Delalée (Lorient, militant laïque), Camille Hybois (Le Faouët, militant laïque), Pierrik Le Guennec (Vannes, militant laïque), Jean Pierre Le Guyadec (Lanester, militant laïque), Alain Le Roux (Augan, syndicaliste)

 


Pour signer la pétition en ligne : http://www.mesopinions.com (catégorie "autres"), contact : guillaume.veguer@wanadoo.fr

 

 

Photo Flickr-cc : Statut de Jean Paul II à Ploërmel par Titem (http://www.flickr.com/photos/titem/)   

Tag(s) : #Laïcité - Religion

Partager cet article

Repost 0